Comment trouver l’amour à 50 ans ?

Trouver l’amour à 50 ans passés peut paraître difficile et de nombreuses personnes baissent les bras avant même d’essayer. Cet article apporte quelques pistes pour rencontrer la bonne personne sans passer par internet.

Qu’entend-on par « la bonne personne » ?

Si vous avez la cinquantaine, vous savez déjà que la notion de « bonne personne » n’est pas très pertinente. Unetelle sera considérée comme parfaitement insupportable par untel et comme délicieuse par quelqu’un d’autre.

Aucun type de personnalité n’est à fuir a priori sauf évidemment les individus violents ou pervers. En effet, si un homme (par exemple) s’est montré violent envers sa compagne ou son compagnon précédent.e et qu’il n’a pas suivi de thérapie entre temps (et parfois même s’il en a suivi une), il le sera malheureusement tout autant avec vous.

Croire le contraire, c’est au mieux s’exposer à pas mal de désillusions, au pire mettre sa vie en danger. Et c’est aussi penser que la personne qui était agressée y était pour quelque chose ; ce qui est faux, évidemment.

La bonne personne ou le bon moment ?

Mais en dehors de ce genre de cas marginaux, c’est plus souvent une question de moment qu’une question de personne. Nous ne sommes pas les mêmes à 20, 50 ou 80 ans. Nous n’avons pas les mêmes attentes ni les mêmes représentations du couple. Nos valeurs, notre tempérament, notre assertivité ont évolué en même temps que nous prenions de l’âge.

A 18 ans, nous étions nombreux à adhérer au modèle du bonheur conjugal composé d’un homme et d’une femme, de 2,3 enfants, de la maison à crédit et de la voiture dans le garage. Nombreuses sont les femmes de ma génération (et encore plus nombreuses celles des générations précédentes) qui ont accepté de rester au foyer pour s’occuper des enfants , du ménage et de la cuisine. Et les hommes ne sont pas en reste puisqu’ils ont du souvent renoncer à passer du temps de qualité (en dehors des temps « de fonctionnement » familiaux) avec leur famille.

Les jeunes adultes d’aujourd’hui (et un peu ceux d’hier) font bouger les lignes en revendiquant leur droit à ne pas suivre ce modèle. Et ils ne sont pas les seuls !

Se sentir vieux, c'est ne plus parvenir à être amoureux, à éprouver ce sentiment très nouveau à chaque fois. Jacques Higelin

L’amour parfait ne dure pas toujours…

Puisque vous lisez cet article, c’est que vous faites peut-être partie des personnes qui, après avoir construit cette famille « parfaite », se sont aperçues que ça ne leur convenait pas (ou ne convenait plus à leur partenaire) et que le bonheur sur papier glacé qu’on leur avait vendu avait du plomb dans l’aile. Mais peut-être n’avez-vous tout simplement pas vu les années passer trop occupé.e que vous étiez à construire votre carrière. Que vous soyez dans le premier ou dans le second cas, vos besoins sont différents de ceux que vous aviez à 20 ans.

Pour certaines personnes, à 50 ans et après quelques années de célibat, il n’est plus aussi important de vivre avec son ou sa chéri.e. Pour d’autres au contraire, c’est essentiel. Il n’y a aucune règle en la matière et celles et ceux qui ont vécu seul.es et ont appris à apprécier cette situation auront peut-être des difficultés à accepter qu’une autre personne perturbe leurs petites habitudes. Soit ! A cet âge, la pression financière se fait souvent moins sentir et rien ne nous oblige plus à habiter sous le même toit.

La bonne personne sera donc, a minima, quelqu’un qui voit le couple comme vous au même moment que vous.

Prêt.e à retrousser vos manches pour trouver l’amour ? Suivez les pistes ci-dessous pour maximiser vos chances !

Comment rencontrer l’amour à 50 ans sans passer par internet ?

Première idée : listez ce que vous n’acceptez plus

Quoi ? Faire une liste alors qu’on parle d’amour ?

Oui ! Mais il ne s’agit pas d’une liste de critères que l’heureux ou l’heureuse élu.e se devra de posséder. Prenez une feuille blanche toute simple et inscrivez-y tout ce que vous ne voulez plus vivre. Je ne parle pas des petites manies de vos ex (quoique, certaines vous sortent peut-être désormais par les yeux) mais plutôt des attitudes et situations que vous avez décidé de supprimer de votre vie parce que, dorénavant, vous vous respectez assez.

Quelques exemples :

  • être avec quelqu’un qui a honte de vous
  • partager la vie d’une personne qui vous prend pour son employé.e de maison
  • vous apercevoir que votre amoureux.se vous ment dès qu’il ou elle en a l’occasion
  • avoir peur de rentrer chez vous après le boulot
  • ne pas oser dire ce que vous pensez pour éviter les foudres de votre « tendre » moitié

Prenez le temps d’écrire tout ce qui trouve un écho en vous. Laissez quelques jours s’écouler et revenez-y. Si vous manquez d’inspiration, rappelez-vous tout simplement les circonstances où vos ex vous ont fait souffrir (humiliation, ghosting, violence verbale, manque d’empathie…). Ce n’est pas très agréable mais c’est en mettant le doigt sur ces petites et grandes tristesses que vous saurez quels types de personnes vous devez éviter à tout prix.

Deuxième idée : établissez votre plan de bataille

C’est une plaisanterie : nous n’allons pas à la guerre ! C’est même tout le contraire. Trouver un amoureux ou une amoureuse doit rester une partie de plaisir. Et dans cette optique, le mieux que vous puissiez faire, c’est de vous amuser.

Afin d’apprécier le chemin autant que la destination, je vous propose de dresser un inventaire de tout ce que vous aimez faire tout seul et que vous pourriez éventuellement faire à plusieurs en rejoignant un club, une association, un groupe Meet Up ou un événement OVS.

Voici quelques idées en vrac :

Au travail

  • demander à changer de service
  • essayer d’élargir ses missions
  • manger à la cantine
  • aller en formation
  • proposer un verre en fin de journée avec les collègues
  • se porter volontaire pour organiser des événements professionnels (salons, forums…)

Activités culturelles

  • rejoindre un club de lecture
  • participer à des ateliers d’écriture, de sculpture, de jardinage
  • prendre des cours : chant, danse, musique, cuisine, œnologie, bricolage…
  • faire du théâtre
  • apprendre une nouvelle langue (cafés linguistiques…)

Et évidemment, n’oubliez pas les clubs sportifs et les associations de toutes sortes qui sont des lieux parfaits pour faire de nouvelles rencontres. Le principal, c’est que vous preniez du plaisir ! D’ailleurs (et vous le savez bien) on est beaucoup plus séduisant.e quand on sourit que quand on fait la tête !!

Attention : essayez de ne pas rester focalisé.e sur la rencontre amoureuse (vous risquez quelques belles déceptions) mais tentez plutôt de viser l’élargissement de vos relations sociales. Avec cette stratégie, nous cherchons à augmenter vos chances de croiser la route d’une personne qui fera à nouveau battre votre petit (ou grand) cœur. Parce que, si vous continuez à évoluer dans vos cercles d’ami.es et de connaissances habituels (au sein desquels, donc, vous n’avez rencontré personne susceptible de devenir votre nouvel amour), il y a peu de chance qu’il ou elle se matérialise comme par magie devant vos yeux ébahis.

Troisième idée : pour trouver l’amour, exploitez vos ami.es

Même si vos amis sont tous en couple, il est tout à fait possible de les solliciter sur le principe « les ami.es de mes ami.es sont mes ami.es mais peut-être pas obligatoirement des partenaires potentiel.les » ! Je vous le rappelle, le but principal des rencontres que vous faites ne doit pas être la rencontre amoureuse (voir encadré ci-dessus).

Comment faire concrètement ?

  1. Quand vous invitez de nombreuses personnes (pour votre anniversaire, par exemple), demandez à chaque convive de venir avec au moins une personne que vous ne connaissez pas, peu importe son âge, son genre ou ses hobbies (du coup, demandez-leur également d’apporter quelque chose à boire et/ou à manger parce que sinon, vous risquez d’être un peu débordé.e :-D).
  2. Pendant la fête, n’oubliez pas d’aller discuter avec ces nouvelles connaissances pour en apprendre plus sur elles.
  3. Et c’est tout !

Dans le pire des cas, vous ne les reverrez jamais, dans le meilleur, ce sera l’homme ou la femme de votre vie. Le plus probable, c’est que ces connaissances se transformeront peu à peu (au fur et à mesure de vos rencontres) en copains ou copines (avec leur cortège d’ami.es, de frères et sœurs, de cousins et cousines… célibataires et tout à fait à votre goût).

Est-ce la bonne personne ?

Mais la question demeure : quand on s’engage dans une nouvelle relation, on prend toujours le risque de se tromper lourdement sur la personne qui occupe nos pensées.

C’est un fait indéniable : pour séduire, de nombreuses personnes préfèrent mentir que se montrer telles quelles sont réellement. Et puisqu’il n’est pas en notre pouvoir de les empêcher d’agir ainsi, nous devons nous préparer à croiser leur route.

Dans cette vidéo, je partage avec vous 7 petits tests simples à réaliser qui vous seront utiles pour estimer rapidement si vous êtes tous les deux sur la même longueur d’onde.

Abonnez-vous à ma chaîne pour voir toutes les vidéos à propos du célibat !

Quelques conseils pour finir

Pour finir, je voudrais vous donner quelques petits conseils pour booster encore votre aptitude à rencontrer l’amour :

  • N’essayez surtout pas de vous transformer, de travestir votre nature profonde et restez le plus naturel possible. En effet, si vous tentez de ressembler aux hommes et aux femmes des magazines ou des réseaux sociaux (que ce soit physiquement ou psychologiquement), il y a de grandes chances que vous attiriez des gens séduits par ce genre de personnes que vous n’êtes pas !!! Je ne vois pas bien comment, de ce fait, vous pourriez croiser la route de quelqu’un qui vous aime vraiment.
  • Réglez rapidement les questions qui fâchent : religion, politique, ex-conjoints, mariage, enfants… Quoi que ce soit, si c’est important pour vous, parlez-en ! A partir de 50 ans, ce serait dommage de tomber amoureux.se de quelqu’un et de s’apercevoir ensuite que ça ne colle pas du tout sur un plan essentiel.
  • N’écoutez pas les gens qui vous disent que vous êtes trop difficile. L’attirance (comme les goûts et les couleurs) ne se discute pas et personne n’est à votre place.
  • Développez votre confiance et votre estime de vous-même. Vous trouverez quelques pistes sur ce site et en particulier cet outil qui peut vous servir à vous sentir un peu plus légitime et plus fort.e face aux critiques.
  • Quand vous rencontrez quelqu’un, essayez d’en savoir plus sur sa manière d’appréhender la vie dans le passé. Quelle carrière a-t-il/elle choisi et pourquoi ? Quels étaient ses rêves d’enfant ? Comment a-t-il/elle vécu ses histoires amoureuses précédentes ? Combien de temps ont-elles duré ? Pourquoi s’est-il/elle séparé.e ?…
Recevez 44 stratégies pour prendre soin de vous

Cet article a 4 commentaires

  1. Cherazade

    Merci pour cet article ! C’est vrai qu’on ne trouve pas d’article de ce genre sur internet ! À 50 ou même avant il ne faut pas chercher la perfection !

    1. Marie

      Bonjour Cherazade,
      Merci beaucoup pour ce commentaire.

  2. Beaucoup de bon sens. Si toutes les femmes de 50 ans appliquaient ces conseils, le monde ne s’en porterait que mieux !

Laisser un commentaire