Les cartes projectives – Pourquoi et comment les utiliser en coaching ?

La méthode des cartes projectives peut être mobilisée dans de nombreux contextes et avec une grande variété d’objectifs. Cette approche originale vous permet d’appréhender vos difficultés, vos problématiques ou vos projets en faisant un pas de côté salutaire. Rien de magique ou de surnaturel même si nous utilisons des cartes illustrées. Il s’agit ici de raisonner en dehors de vos schémas habituels, avec des yeux nouveaux.

Au cours de votre séance offerte, vous tirerez deux cartes et nous discuterons ensemble des pistes de réflexions qu’elles suscitent en vous par rapport à votre sujet du moment. Si vous le souhaitez, vous pourrez prolonger cette première approche par une séance complète de deux heures où notre travail sera beaucoup approfondi. Vous pouvez réserver une séance complète en suivant ce lien.

Qu’est-ce qu’on appelle « Cartes projectives » ?

La méthode des cartes projectives repose sur l’utilisation d’un ensemble d’images et d’archétypes. Il s’agit de provoquer chez la ou les personnes l’expression d’un ou de plusieurs ressentis non évidents a priori, par la médiation d’un matériel contrôlé et grâce à une mécanique discursive entre le coach et son client.

Quelles sont les différences entre les cartes projectives et les tests projectifs ?

Tout comme avec les tests projectifs, très utilisés en psychopathologie, c’est le discours de la personne qui constituera la matière principale de l’analyse. Les tests projectifs les plus connus sont le test de Rorschach chez l’adulte (les fameuses tâches d’encre dont tout le monde a entendu parler) et celui de patte noire chez l’enfant et l’adolescent.

Cependant, plusieurs points distinguent fondamentalement les deux approches :

  • L’objectif des tests projectifs est l’évaluation psychologique de l’individu, ce qui n’est pas du tout le cas des cartes projectives utilisées en coaching.
  • L’analyse du discours est exclusivement réalisée par le ou la thérapeute dans le cas des tests alors qu’elle est co-construite dans le cas des cartes projectives.

Les cartes projectives ne sont pas non plus des oracles

Même si nous utilisons parfois les mêmes supports (les mêmes cartes imagées), la méthode des cartes projectives n’aboutit pas à des oracles. Elles n’ont rien à voir avec l’ésotérisme ou la prédiction du futur.

les cartes projectives
Photo by coco tafoya on Unsplash

A quoi sert cette méthode ?

Les cartes projectives sont très intéressantes pour mettre des mots sur des maux. Elles sont d’une grande utilité également pour clarifier des problématiques, pour donner un éclairage original à une situation donnée.

Elles permettent aux individus de se décentrer de leur façon habituelle de considérer des problèmes, des enjeux, des sujets en utilisant des ressorts différents afin de faire émerger des solutions innovantes ou singulières.

En effet, si l’on regarde une situation plusieurs fois en utilisant toujours le même point de vue et qu’on ne trouve pas d’issue avec cette perspective, il y a peu de chances d’aboutir à une solution en la réexaminant à nouveau avec les mêmes lunettes.

Comment s’en servir ?

On peut très bien essayer d’utiliser la méthode tout.e seul.e (ou avec son équipe) avec un ou plusieurs jeux de cartes. Cependant, on risque deux écueils :

  1. Ne pas réussir à se décentrer suffisamment de ses schémas de pensée habituels. Dans ce cas, le regard extérieur exempt de toute intention du ou de la coach permet d’élaborer de nouvelles hypothèses, de pointer les idées ressassées, d’accompagner la reformulation des hypothèses de la personne ou de l’équipe.

Il est d’ailleurs très important que l’accompagnant ne fasse pas partie de l’équipe, qu’il ou elle n’ait aucune responsabilité au sein de l’entreprise qui l’a missionné.e, qu’aucun ressort affectif ou de pouvoir n’entre en jeu.

  1. Tourner en rond autour du problème sans l’aborder vraiment. Nous sommes des êtres dotés de mécanismes de défense puissants qui donnent justement leur pleine mesure dans ce genre de situation.

⏩ Stage pour apprendre à se servir des cartes projectives en coaching ⏪

J’organise régulièrement des stages (en ligne et en présentiel) destinés aux coachs et aux thérapeutes qui souhaitent apprendre à se servir des cartes projectives pour leurs accompagnements. Si vous êtes intéressé.e, inscrivez-vous sur la liste d’attente via ce formulaire. Je prendrai contact avec vous dès que possible pour vous communiquer les prochaines dates. En attendant, vous pouvez réserver une séance découverte de cette technique ci-dessous.

Quelques exemples de problématiques ou de situations traitées avec les cartes projectives

Coaching individuel

  • Réorientation professionnelle
  • Nouvelles responsabilités
  • Changement de statut matrimonial ou familial
  • Cinquantaine / « crise » du milieu de vie
  • Projets de changement de vie

Coaching d’équipe

  • Problèmes de communication
  • Nouveaux enjeux
  • Recherche de solutions innovantes
  • Accueil de salarié.es
  • Questionnements stratégiques

Réservez votre séance découverte OFFERTE dès aujourd’hui !

Recevez 44 stratégies pour prendre soin de vous

Cet article a 4 commentaires

  1. Aurore

    Merci pour cet article très intéressant. Une thérapeuthe les a utilisées avec moi une fois. Je ne savais pas que ça s’appelait comme ça jusqu’à ce que je lise cet article. Cet exercice avait été très utile pour identifier ma blessure d’abandon.

    1. Marie

      Bonjour Aurore,
      Oui, la technique ne porte pas toujours de nom mais, pour l’avoir pratiqué avec de nombreuses personnes (même et surtout des personnes très rationnelles), c’est une méthode très puissante. Merci pour votre commentaire.

  2. Délia

    Merci pour la découverte de ce nouvel outil. Je vais voir à quoi ressemblent ces cartes.
    Ça m’intéresse bien

    1. Marie

      Bonjour Délia,
      C’est effectivement une méthode que j’aime beaucoup. A manipuler avec subtilité cependant parce qu’il vaut mieux être formée, par ailleurs, aux techniques classiques de psychothérapie (sinon, on risque de faire plus de mal que de bien). Merci pour votre commentaire.

Laisser un commentaire